Barre de navigation

MENU

13 août 2017

Tarte d'été : tomates et chèvre


Chose dite, chose fait. Je vous en avait parlé dans mon article où je vous expliquais mon choix pour le végétarisme (juste ici), alors voilà une petite recette végétarienne facile, rapide et parfaite pour l'été.
Il s'agit d'une tarte aux tomates et au fromage de chèvre, un régal ! Je l'ai déjà réalisé à plusieurs reprises et elle est vite devenue ma préférée de la saison.



Ingrédients :

1 pâte brisée
4 tomates
1/2 buchette de chèvre
1 càc de moutarde (douce ou forte selon les goûts)
3 càs d'huile d'olive
Basilic


Préparation :

1. Commencez par préchauffer votre four à 180°C.
2. Après avoir foncé la pâte brisée dans le moule, piquez-la et enfournez-la à blanc pendant 10 minutes environ (n'hésitez pas à surveiller).
3. Profitez-en pour couper les tomates en fines rondelles et le chèvre en cube.
4. Une fois la pâte cuite à blanc, étalez la moutarde sur le fond.
5. Il ne vous reste plus qu'à répartir les tomates (à la manière d'une tarte aux pommes) ainsi que les cubes de chèvre. Versez l'huile d'olive sur la tarte, un peu de basilic et ça part au four pour une vingtaine de minutes.


Astuce : Pour ceux qui n'aime pas le chèvre, elle est aussi très bonne avec du boursin !



N'hésitez pas à me partager vos essaies, et même à m'envoyez des photos !


Des bisous !



Rejoignez-moi sur Pinterest !

06 août 2017

Protégée du soleil avec Bioderma


Voilà déjà un petit moment que l'été a fait son apparition. Le bonheur de pouvoir à nouveau mettre le nez dehors (sans avoir besoin de se cacher sous des épaisseurs de vêtements). Les petites habitudes ensoleillées font leur retour : un verre en terrasse, un plongeon dans la piscine, un livre sur son transat, une glace à la main et la tête en vacances, profiter de la fraîcheur du soir... La liste est encore longue.

Seulement voilà, lorsque l'été fait son retour, il y a un point à ne surtout pas négliger : le soleil.
Avec ma peau claire, ses effets se font vite ressentir. Le nez qui rougit au moindre rayon de soleil et les tâches de rousseur qui se montrent à nouveau : J'a-d-o-r-e !



Je vais donc vous parlez de ma petite découverte coup de cœur. Il s'agit de la crème Photoderm AKN Mat de Bioderma (découverte grâce sur le blog Beauté Active). Avant ça, j'utilisais une crème solaire pour le visage classique, avec un SPF élevé. Elle faisait plutôt bien son job, mais l'été je ne suis pas trop du genre à me maquiller que ce soit pour aller à la piscine, à la plage, ou même au quotidien, et je ne vous apprends sûrement rien mais, la plupart du temps, une crème solaire ça fait briller.
Cette année, pour éviter de ressembler à une boule à facettes, je me suis donc tournée vers cette crème de chez BiodermaC'est une crème solaire avec un SPF 30, qui protège des UVA et des UVB (à noter qu'ils sont aussi dangereux l'un que l'autre). Le petit plus qui change tout, cette crème est associée avec un fluide matifiant, juste ce qu'il me fallait !




Je l'applique à chaque fois que je mets le nez dehors. Si je me maquille, je m'en sers comme une base avant de mettre ma poudre. Dans le cas contraire, si je ne me maquille pas et que je passe une bonne partie de ma journée au soleil, je la renouvelle à plusieurs reprise.
Résultats : très peu de tâches de rousseur, aucun coup de soleil et une peau qui ne brille pas.




Je suis conquise par cette crème. Le seul petit bémol, elle est disponible seulement en SPF 30, ce que j'ai trouvé dommage, surtout que j'ai tendance à me diriger vers des crèmes ayant un  SPF 50. Mais jusqu'à maintenant, elle m'a très bien protégé, je ne vais donc pas m'en plaindre.



Des bisous ! 



Rejoignez-moi sur Pinterest !

31 juillet 2017

Végétarienne : Pourquoi ?

 


Voilà maintenant plus de six mois que je ne mange ni viande, ni poisson. Je ne regrette absolument pas mon choix, et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière

Mais avant d'écrire plus sur le sujet, je voulais simplement mentionner le fait que je respecte les choix alimentaires de chacun. Je ne veux forcer personne à devenir végétarien, cet article relève d'une prise de conscience que j'ai eu envie de partagerJe vous demande donc de faire de même, et de ne pas juger mon choix. 

Bonne lecture à tous !

On me demande souvent "Mais pourquoi maintenant et pas avant ?"

Eh bien tout simplement car c'est un mode de vie alimentaire qui se répand de plus en plus (avec le végétalisme), et le fait d'en entendre parler autour de moi m'a mis la puce à l'oreille. Voilà qui m'a amené à me remettre en question sur le pourquoi du comment de mes habitudes alimentaires.
Ce choix relève donc d'une prise de conscience (tardive certe, mais que voulez-vous il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis comme on dit). En me remettant en question, et au fur et à mesure de mes recherches, je me suis rendue compte que l'on n'avait pas obligatoirement besoin de viande et de poisson pour se nourrir et pour satisfaire ses besoins en protéines (je vous partagerai quelques substituts ainsi que des idées de recettes dans de prochains articles).

Le problème dans tout cela, c'est que la consommation de chair animale n'étonne que très peu de personne aujourd'hui car, pour la plupart d'entre nous, manger de la viande et du poisson est devenu une habitude. Beaucoup de gens disent ne pas pouvoir s'en passer, mais je vous assure que c'est bel et bien possible.

Pour que vous compreniez davantage mon choix, voici les quatre principales raisons qui m'ont influencé. 


Pour ma santé

Personnelle comme raison, je le reconnais. Mais il faut bien un point de départ à tout.

La viande, et tous les produits d'origine animale en général, contient essentiellement des acides gras saturés, autrement dit, des mauvaises graisses. Ce sont ces acides gras qui sont responsables du cholestérol, qui touche aujourd'hui 19,6% des adultes français...
D'autant plus que la viande, notamment la viande rouge, entraîne certaines tel que des cancers (côlon, intestin, prostate, sein, poumon, etc...) ou des maladies cardiovasculaires.
Un autre point important, jusqu'à aujourd'hui je n'ai encore jamais entendu parlé de crise du haricot vert ou du brocolis, si toute fois c'est le cas faites moi signe (à prendre au seconde degré). La viande, le poisson ainsi que leurs dérivés sont des "produits" à risque, qu'il faut donc manipulé avec précaution sans quoi vous aurez à faire face à de nombreux micro-organismes pathogènes (ils sont capables de vous rendre malade).
Je finirai en évoquant le fait qu'une personne végétarienne à moins de risque de souffrir d'obésité. Pourquoi ? Car lorsque l'on devient végétarien, on a tendance à regarder davantage ce que l'on consomme afin d'atteindre son quota de protéine (environ 0,8 à 0,9g par kilogramme de poids pour une journée), et de ce fait on fait plus attention à ce que l'on mange (inconsciemment ou non).


Pour ces animaux...

C'est malheureux mais il s'agit de la seconde raison qui m'a poussé à devenir végétarienne. Encore une fois, parce que c'était devenu une habitude pour moi de garnir mes repas de viande et poisson. Pourtant j'adore les animaux, mais je n'avais tout simplement pas fait le rapprochement.

Un jour, en parlant sur le sujet, quelqu'un m'a dit que certains animaux étaient destinés à être mangé, d'autres pas. Ces mots m'ont révolté, vraiment. Je ne comprends pas comment est ce que l'on peut faire un choix entre le fait de manger une vache et non son chien
Quels qu'ils soient, ces animaux sont des êtres vivants, au même titre que vous et moi, avec des sentiments. Ils respirent, ont des émotions, sont conscients et sensibles. Ils sont vivants.
Alors pourquoi seraient-ils traité de manière atroce dans les abattoirs ? Pourquoi seraient-ils tués pour être mangé ?



Parce que je suis incapable de faire du mal à un animal

Très rapidement, j'ai fait le lien avec les cours de cuisine que j'avais eu l'occasion de suivre pendant mon BTS. Les souvenirs sont revenus, et voir le corps d'un poulet mort devant moi, destiné à être cuisiné, était un supplice.
Je suis incapable de faire du mal à un animal, je ne vois pas pourquoi je laisserais quelqu'un le faire à ma place dans le simple but de satisfaire mon estomac.


Pour l'environnement

Voilà un dernier point qui a ancré mon choix. Au fil de mes recherches, j'ai découverts l'impact environnementale négatif que pouvait engendrer le fait de se nourrir de viande et de poisson. C'est en ayant le nez plongé dans mes recherches que j'ai fait ces découvertes, et lorsque les informations sont appuyées sur des chiffres, il est difficile de les nier...
Dans un premier temps, la pratique de l'élevage ne fait qu'accentuer les émissions de gaz à effets de serre (18% supplémentaires) et le phénomène de déforestation.
Un autre point non négligeable, l'eau. Pour pouvoir nourrir et abreuver tous ces animaux il faut de l'eau, ce qui entraîne une forte augmentation de sa consommation. On ne s'en doute pas comme ça, mais pour produire 1kg de viande de bœuf, il faut 16 000 litres d'eau...
Et puis nous en venons aux espèces en voie de disparition. C'est le cas de plus en plus d'animaux, que ce soit des poissons, des oiseaux ou des mammifères, ils sont tous concernés et souvent par la faute de l'Homme.



Vous en savez maintenant davantage sur les raisons qui ont motivé mon choix. Bien sûr tout ne c'est pas fait du jour au lendemain (notamment pour différentes raisons dont je vous ferai part dans un prochain article).


Aujourd'hui je suis en pleine forme, je n'ai pas de carence et je remercie les personnes qui m'ont encouragé ainsi que celles qui n'ont pas juger mon choix, car ce n'est pas un changement facile et on a tendance à être très vite jugé.


23 juillet 2017

Restaurante My Way - Barcelona


Qui dit séjour à Barcelone, dit tapas. Nous ne pouvions pas quitter la ville sans avoir eu l'occasion d'en manger. Chose dite, chose faite. Comme je l'avais mentionné dans mon précédent article (juste ici), c'est sur le restaurant "My Way" que nous avons jeter notre dévolu étant donné que l'une d'entre nous avait déjà eu l'occasion d'y manger.

C'est un petit restaurant qui se situe dans l'une des ruelles perpendiculaires à La Rambla. Pour tout vous dire, il faut connaître pour s'aventurer jusque là-bas, mais le petit détour en vaut la peine.
Il se présente sur deux étages, il y a un bar en plus des tables au rez-de-chaussée, le tout dans un décor plutôt classe et vraiment sympa à la fois.


Salade de mangue, avocats, noix et mozzarella de buffle avec assaisonnement de vinaigrette de Pedro Ximénez


Les serveuses sont très agréables et très disponibles. Nous n'avons manqué de rien. Et je dois dire qu'avec notre superbe espagnol, elles ont vraiment fait un effort pour nous comprendre du mieux qu'elles pouvaient, mais toujours en gardant leur bonne humeur, ce qui m'a beaucoup plu.

Pour ce qui est de la nourriture, côté tapas ce n'est vraiment pas le choix qui manque, il y en a pour tous les goûts. En plus des tapas, le restaurant sert également des salades, de la viande, du poisson, de la paella, des pâtes, etc.. Là non plus ce n'est pas le choix qui manque. Vous pouvez d'ailleurs retrouver l'intégralité du menu sur leur site.


Asperges grillées gratinées au fromage de chèvre et amandes laminées


Scamorza fondue avec des tomates cerises confites, oignons rouges et thym



Autre point à noter, le restaurant propose une connexion wifi gratuite, ce qui est quand même utile lorsque l'on voyage à l'étranger.

Côté prix maintenant (il faut bien y venir tout de même), je les trouve vraiment très correctes. On y mange très bien pour pas cher. Et puis, il ne faut pas oublier de mentionner le fait que nous avons eu droit à une coupe de champagne gratuite.





Voilà donc une adresse à garder si jamais vous êtes en escapade à Barcelone et que vous avez une soudaine envie de tapas (ou autre d'ailleurs).


Des bisous ! 



Adresse :
Carrer de les Heures, 4-10, 08002 Barcelona

Site internet :
https://restaurantemyway.com/




Rejoignez-moi sur Pinterest !

17 juillet 2017

4 jours à Barcelone


Jour 1


2h du matin, le réveil sonne. Lever de la petite troupe après une courte nuit, alimentée par l'excitation du départ (une heure de sommeil pour les plus courageuses).
Arrivée au parking vers 4h, direction l'aéroport de Lyon en navette. Déposées à l'entrée du terminal, que demander de mieux ?
Repérage de la porte d'embarquement, une pause café et direction l'enregistrement.
7h05, décollage imminent. Moins d'une heure plus tard, nous voilà déjà en train de survoler la mer Méditerranée tout en longeant la côte espagnole. Atterrissage en douceur à Barcelone, avec 10°C supplémentaires par rapport à notre température de départ, parfait. Les vacances entre copines peuvent commencer.




Valise en main, on grimpe dans un bus pour rejoindre la place Catalunya. Après une pause petit déjeuner chez Starbucks, nous partons à la recherche de notre logement. Notre hôte est très accueillant et nous propose de déposer nos valises pendant qu'il finit le ménage.




On se promène tranquillement dans les rues de la ville. Passage dans une supérette, sauce tomate et pâtes feront bien l'affaire. De retour à l'appartement, déjeuner et sieste sont de la parties, avant de repartir en direction de la plage pour terminer la journée.




Jour 2


Lever de la petite troupe à 9h. Aujourd'hui, direction la Sagrada Familia et le Parc Güell. Sur le chemin, un petit arrêt devant la Casa Milà , l'une des oeuvres de l'architecte Antoni Gaudí.





La voilà qui se dresse devant nous. Nous y sommes, la Sagrada Familia et sa belle architecture.






Après en avoir fait le tour (et fait exploser le compteur photo), c'est en métro que nous repartons, vers le Parc Güell cette fois-ci.

Après tours et détours dans les ruelles de la ville, nous y voilà enfin. A nouveau, nous explosons le compteur photo, que voulez-vous, ce coin est tellement beau.






Pause déjeuner tardive, puis nous nous redirigeons vers le parc afin de visiter "l'intérieur" et de voir la fameuse salamandre. Malheureusement, et à mon grand regret, le parc affiche complet jusqu'à 20h... (l'entrée est de 8€ depuis quelques années maintenant, et est limitée à 400 personnes par heure si je me souviens bien). C'est donc un peu déçue que nous repartons en direction de notre appartement.




En fin d'après-midi, nous partons en direction de La Rambla. Plus tard dans la soirée, c'est sur le restaurant My Way, caché dans l'une des ruelles (déjà repéré et approuvé auparavant par l'une d'entre nous), que nous jetons notre dévolu. Notre envie de tapas était trop grande, et nous n'avons pas été déçue (je vous en dis plus ici).




C'est l'estomac bien remplit que nous repartons longer La Rambla tout en nous dirigeant vers notre appartement.


Jour 3

9h30, notre petite troupe se lève. Petit déjeuner avalé, direction le parc olympique.
Passage devant le Palais Nationale et Musée National d'Art de Catalogne avant d'arrivée jusqu'à la flamme olympique.









De retour à l'appartement. Un bon déjeuner et une petite sieste, direction la plage pour une dernière baignade.
Vers 20h, c'est au restaurant El Tio Pio que nous nous installons. Mojito et Piña Colada sont de la partie pour cette dernière soirée. Au menu, tapas, salade, pâtes et paella.
On traîne une dernière fois sur La Rambla. Quelques achats souvenirs pour nos familles, puis direction l'appartement pour une dernière nuit dans cette ville qui ne semble jamais dormir.

Jour 4

Réveil plus tardif ce matin. Il faut dire que nous avons pris le temps de profiter de notre dernière soirée. Petit déjeuner avalé, on boucle nos valises. Un coup de balai avant de quitté les lieux, et nous voilà parties, valises en main, en direction de La Boqueria, le célèbre marché de Barcelone.



Les étales débordent de fruits et spécialités en tout genre. Épices, fruits secs, bonbons, jus de fruits frais, salades de fruits, empanadas, tapas, et bien d'autres encore. Nous en profitons pour nous acheté à manger, et pour finir quoi de mieux que de bons fruits frais !






Derniers passages sur La Rambla. Derniers achats souvenirs.
Nous voilà à nouveau place Catalunya. Même arrêt de bus. Cette fois-ci, direction l'aéroport.

Aéroport de Barcelone - El Prat. A nouveau le même scénario. Repérage de la porte d'embarquement, puis direction l'enregistrement. Nous prenons place sur nos sièges, bouclons nos ceintures.
Nos premières vacances entre copines touchent déjà à leur fin. A peine installées dans l'avion, déjà nous débattons sur notre prochaine destination.



Quelques informations :

Transport :
Car Park Travel
(Parking et transport en navette jusqu'à l'aéroport)

Aerobus
(Trajet Aéroport/Centre de Barcelone)

Logement :
Airbnb

Restaurants :
My Way
El Tio Pio


Mes astuces et conseils :

Équipez-vous d'une paire de chaussure bien confortable, car vous risquez de marcher (malgré la présence du métro).

L'indispensable bouteille d'eau vous sera aussi très utile avec la chaleur. D'autant plus qu'elle est comptée comme un  supplément dans les restaurants.

Si vous le pouvez, planifier vos visites à l'avance et réservez vos tickets. Ce sera moins cher, et en plus vous êtes assurés de pouvoir faire les visites (notamment pour le Parc Güell qui est vite complet).

Achetez vos tickets de métro par dix, le prix n'en sera que plus intéressant (9,95€).



Des bisous ! 



Rejoignez-moi sur Pinterest !



30 juin 2017

Un week-end en amoureux


Vendredi 23 Juin, il est 17h et c'est dans le charmant village Le Tholy, dans les Vosges, que nous déposons nos valises. Plus précisément dans ce beau chalet d'hôtes perché tout en haut du village. 
A peine installé, déjà la détente peut commencer. Trois quarts d'heure, rien que pour nous, à jongler entre spa et hammam.



19h. La faim pointe le bout de son nez. Direction le restaurant Le Chaud Costet. Au menu, gambas grillées et burger pour Monsieur, aumônières au chèvre et beignets de pommes de terre pour moi. Un délice.
Un petit tour dans le centre-ville pour digérer tout ça, et nous voilà repartit vers le gîte. 
Installés sur le balcon, quoi de mieux que de finir la journée avec un beau coucher de soleil.



Samedi 24 Juin, 8h et des poussières. On se réveille à la lumière du soleil, la porte fenêtre du balcon légèrement entre-ouverte. Pas un bruit. Le calme parfait. On prend notre temps, on profite de l'instant
8h40. Direction la salle à manger pour le petit déjeuner. Pain, beurre, confitures maison, croissants, yaourt, café, thé, jus d'orange fraîchement pressé. Le petit déjeuner parfait.

On traîne encore un peu dans la chambre, sur ce balcon donnant sur la jolie vallée du village.



10h passées. Appareil photo en main, sac sur sur le dos, direction Gérardmer.
Un tour de lac en voiture. Arrêt près du camping Le Ramberchamp, la première promenade commence. Direction la cascade et l'observatoire de Merelle. Les chemins sont caillouteux et escarpés, mais les paysages sont à couper le souffle.


Une heure après, nous voilà arrivés à la cascade. Seul un filet d'eau s'écoule, faute de temps sec. Inhabituel pour ce coin des Vosges.



On repart dans le sens opposé, cette fois-ci direction l'observatoire
Perchés à 897 mètres d'altitude, la vue sur le lac n'en est que plus belle.


Un peu moins de 15h. Déjeuner tardif au bord du lac, ou plutôt pique-nique improvisé. Après tout, c'est ça les vacances.
Après un tour de pédalo sur le lac, nous repartons dans notre "chez nous". 




Maillots de bain enfilés, direction la piscine pour détendre les gambettes.




Passage à la salle de bain, puis direction le restaurant La Grande Cascade. Salade vosgienne, puis truite aux amandes pour Monsieur et assortiment de légumes pour moi. Un régal. Restaurant panoramique. Installés près de la fenêtre, on s'amuse à chercher où se cachent les daims qui broutent juste en bas.

Dimanche 25 Juin. A nouveau ce doux réveil. Puis le délicieux petit déjeuner. On range la chambre, regroupe nos affaires, et voilà qu'il faut déjà repartir. Un dernier échange avec notre accueillante hôte, avant de se diriger vers les cascades de Tendon.

A peine quelques pas que l'on aperçoit déjà la grande cascade avec sa chute de 32 mètres de haut.



Quelques photos et l'on entame la boucle qui nous mènera à la petite cascade.
Une petite pause pique-nique sur un rocher, avec une jolie vue sur le village de Tendon.

On repart à nouveau, nous voilà arriver à la petite cascade.





On boucle la boucle, il est un peu moins de 16h. Cette fois-ci, notre beau week-end en amoureux touche pour de bon à sa fin.
Les portières de la voiture se ferment. Le moteur démarre. Des souvenirs pleins la tête, déjà nous regrettons que tout soit passé si vite.






Des bisous ! 




Quelques informations :

Logement : 


Restaurants : 




Rejoignez-moi sur Pinterest !